Pourquoi un projet éolien ?

Une contribution à l’atteinte des objectifs énergétiques à toutes les échelles

En 2008, le « Paquet Climat-Energie » de l’Union Européenne fixait l’objectif du « 3 x 20 » pour la politique énergétique de chaque Etat européen : faire passer la part des énergies renouvelables à 20% dans le mix énergétique européen, réduire les émissions de CO2 des pays de l’UE de 20% et accroître l’efficacité énergétique de 20% d’ici à 2020.

En 2015, la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) a fixé un objectif de 32% d’énergies renouvelable dans la consommation finale d’énergie en 2030, avec un taux d’électricité renouvelable de 40%.

 

 

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit également que l’énergie éolienne devienne une des principales sources d’électricité renouvelable en France.

La région Nouvelle-Aquitaine porte, dans le cadre des Schémas Régionaux Climat Air Energie, un objectif éolien terrestre de 3000 MW à l’horizon 2020 associé à un zonage des zones favorables au développement de l’énergie éolienne.

Historique

septembre 2016 - Délibération du conseil municipal de Juillé en faveur de l'étude d'un projet éolien

octobre 2016 / mars 2017 - Analyses de terrain, consultation des gestionnaires de réseaux et administrations

février 2017 - Délibération du conseil municipal de Lonnes en faveur de l'étude d'un projet éolien

mars 2017 - Réunion avec les propriétaires et exploitants agricoles des terrains concernés par le projet en mairie de Juillé

décembre 2017 - Lancement des études paysagère et environnementale (faune, flore, habitats)

juin 2018 - Choix du futur nom du parc par les élus : "parc éolien des Combonnants"

août / septembre 2018 - Présentation de plusieurs variantes d'implantation envisagées aux élus de Juillé et de Lonnes

novembre 2018 - Lancement de l'étude acoustique / Élaboration d'un plan de communication en accord avec les communes

décembre 2018 - Distribution 1ère lettre d’information (Juillé, Lonnes, hameaux proches, mairies de Charmé, Ligné, Salles-de-Villefagnan, copie Communauté de communes)

janvier à mars 2019 - Travail sur les variantes d’implantation avec les états initiaux paysagers, acoustiques et écologiques, discussion sur les aménagements avec les agriculteurs concernés

février 2019 - Présentation du projet éolien en communauté de communes Cœur de Charente avec les chargés de mission TEPOS et PCAET du Pays Ruffecois

mars 2019 - Rencontre du Fonds Terra Energie (Fonds d’investissement lancé par le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine) pour discuter d’un possible co-investissement dans le projet

avril à juin 2019 - Finalisation des études, constitution de la demande d’autorisation environnementale

mai 2019 - Distribution de la 2e lettre d’information, permanence publique et concertation préalable, Conseil municipal à Juillé

Zone d’implantation potentielle

Études

L’étude environnementale

Le bureau d’étude NCA Environnement a été missionné par JPee afin de réaliser l’état initial et l’analyse des impacts sur l’environnement (faune, flore et habitats).

L’inventaire de l’état initial écologique a été réalisé durant l’année 2018 sur un cycle biologique complet (un an).

31 jours sur le terrain ont été nécessaires pour le recensement de la faune et de la flore et la cartographie des habitats.

Cet état initial a permis de guider JPee dans le choix d’implantation des éoliennes en fonction des sensibilités détectées. La configuration retenue du projet a pour but d’éviter ou de réduire au maximum les impacts.

Aires d'étude et périmètres de protection

L’étude acoustique

Le bureau d’étude Gamba acoustique a été missionné. L’analyse de l’état initial a consisté à poser 6 sonomètres (micros) enregistrant en continu l’ambiance sonore au niveau des habitations autour de la zone d’étude du projet :

  • les Delouches (Juillé)
  • la Fontenelle (Juillé)
  • Lonnes
  • Bellicou (Charmé)
  • Nanclair (Salles de Villefagnan)
  • Robegerbe (Salles de Villefagnan)

La campagne de mesures acoustiques s’est déroulée pendant 30 jours de mi-novembre à mi-décembre 2018.

La zone d’étude a ainsi été cartographiée acoustiquement et l'impact prévisible des éoliennes a pu être simulé.

Points de mesure pendant la campagne acoustique

L’étude paysagère

Le bureau d’études Encis Environnement a été missionné pour réaliser l’étude paysagère du projet. Les missions sont les suivantes : caractérisation et référencement des paysages caractéristiques, des sites et monuments patrimoniaux, simulation de plusieurs variantes d’implantation, 50 photomontages depuis les entrées et sorties de villages, depuis les axes routiers et les monuments historiques, réalisés lors de 2 campagnes de photos : campagne estivale en juin 2018 et à feuilles tombées en mars 2019.

Plusieurs échelles autour de la zone d’étude ont été considérées : une échelle rapprochée et éloignée.

Aire d'étude éloignée

L’implantation retenue et les caractéristiques principales

Éoliennes Puissance unitaire entre 2,4 et 3,6 MW
Puissance totale entre 9,6 et 14,4 MW
Nombre 4
Diamètre du rotor 114 à 117 m
Hauteur totale (en bout de pale) 150 m
Caractéristiques Production annuelle entre 26 et 28 GWh
Foyers équivalents (hors chauffage) plus de 11 000 foyers
Tonnes de CO2 évitées environ 1900 tonnes
Durée de vie 25 ans
Investissement prévisionnel 15 à 22 millions €

Le raccordement au réseau électrique

Le raccordement s’effectue généralement au poste source le plus proche du projet. Dans le cas du projet des Combonnants, il pourrait s'agir du poste source de Villegats ou de celui de Mansle (à 11,5 km et 10 km respectivement). Une autre solution consiste à se raccorder directement au niveau de tension supérieure (HTB), en créant un poste de transformation à proximité d’un ouvrage de transport sur le réseau. Le choix du raccordement s’effectuera en concertation avec RTE et Enedis, gestionnaires du réseau.

Le raccordement entre ce poste et le parc éolien se fera en souterrain par enfouissement des lignes électriques.

Quand il est réalisé le long des axes de circulation, il permet de ne pas impacter les milieux naturels tout en préservant les aspects paysagers. Cette phase de chantier sera réalisée par le gestionnaire du réseau : Enedis.

L'intégration du projet

Un échantillon des simulations visuelles réalisées dans le cadre de l’étude des impacts paysagers (50 photomontages qui figureront dans l’étude d’impact) est présenté ci-après. La localisation des prises de vue est indiquée sur la carte ci-contre.

A - Depuis le lieu-dit Moussac

B - Depuis le hameau de Bellicou (Charmé)

C - Depuis la ligne TGV à proximité du lieu-dit les Inchauds

D - Depuis la D185 en sortie de Juillé

E – Depuis la D186 en arrivant à Lonnes

F – Depuis la route communale des Essarts à Lonnes

G – Depuis la D186 venant de Salles-de-Villefagnan en arrivant à Lonnes

H – Depuis Salles-de-Villefagnan

Les mesures de réduction et d’évitement des impacts

Une fois les enjeux identifiés dans les états initiaux des études menées, nous pouvons appliquer des mesures dans le cadre du processus Éviter, Réduire, Compenser (ERC) afin que le projet ait un impact le plus faible possible.

Voici quelques mesures qui seront prises dans le cadre de ce projet :

Mesures
Environnement


Évitement Gabarit d’éolienne avec une hauteur de plus de 30 mètres entre le bas de la pale et le sol : impact réduit sur l’avifaune et les chiroptères à basse altitude
Réduction Mise en place de bridages spécifiques des éoliennes en fonction des saisons et de l’activité de l’avifaune et des chiroptères
Évitement Chantier prévu en dehors des périodes des nidification
Suivi Suivi de l’activité de l’avifaune après construction
Suivi Suivi de l’activité des chiroptères avec des enregistreurs en nacelle
Suivi Suivi de la mortalité de l’avifaune et des chiroptères pour vérifier l’absence d’impact résiduel
Paysage Compensation Plantation de linéaires de haies afin de créer un masque végétal autour des habitations les plus proches sur la base du volontariat
Évitement/Réduction Nombre d’éoliennes restreint et implantation cohérente avec le site et le parc éolien de Salles-de-Villefagnan
Acoustique Réduction Mise en place d’un bridage spécifique acoustique si besoin

Chronologie et étapes du projet

  • 2016-2017

    Préfaisablilité ≈ 6 mois. Détermination d’une zone propice au développement éolien. Rencontre des parties prenantes (maire, conseil municipal, propriétaires et exploitants agricoles, etc.).

  • 2017-2018

    Développement ≈ 18 mois. Etude écologique, étude paysagère, étude acoustique. Conformité avec toutes les servitudes.

  • Aujourd’hui

    Concertation préalable. Constitution du dossier de demande d’autorisation d’exploiter.

  • 2019

    Instruction ≈ 12 mois. Recevabilité du DDAE. Enquête publique. Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites.

  • 2021

    Pré-construction. Etude de raccordement. Financement.

  • 2022

    Construction ≈ 18 mois. Etude de raccordement. Réalisation des pistes et plateformes. Réalisation des fondations. Levage des éoliennes.

  • 2023

    Production ≈ 20 ans.

  • 2045

    Démantèlement / Repowering.